Château La Marzelle 2005

Saint-Émilion Grand Cru Classé

La belle année

La climatologie, tout au long de l’année, a été très favorable. Ensoleillée et chaude, mais sans excès, avec ce qu’il faut de pluie, pour éviter les blocages. Dans le souci de qualité toujours meilleure, les vendanges vertes ont réduit la production à 40 hectolitres par hectare. Le résultat est là avec des raisins parfaitement mûrs et très sains. Le vin est à l’image de l’année, excellent. Une belle robe foncée et profonde, un nez puissant et complexe où se mêlent des notes de fruits noirs, des notes épicées, des notes minérales et des notes de moka. La bouche est grasse et pleine, riche, avec des tanins joliment granuleux, le fruit est dense et long.

Notes

Jean-Marc Quarin

15.25 - 15.5
- “Ma meilleure note donné à ce cru en primeur. Vin coloré, moyennement aromatique au nez mais avec une belle réserve de fruit. La bouche est une des plus suaves, aériennes et fondantes jamais vue ici. Tout à fait incrachable ! Belle longueur où le cabernet franc joue un rôle majeur, fruité et fumé. De la tenue, aucun tanins âpres et surtout du plaisir. Bravo M. Genevey.”

La revue du vin de France

- “Château La Marzelle Millésime Bien défini, assez frais, un peu trop boisé pour le moment.”

James Molesworth

90/100
- “La Marzelle Primeur 2005: 90”

Les meilleurs vins de France

16/20
- “Château La Marzelle 2005: 16/20”

Stephen Tanzer

89/100
- “Silky in texture, but with firm acids. No shortage of personality here.”

James Suckling

85-88
- “Some berry and cherry character with smohy undertones.Medium-bodied, with fine tannins and clean finish.”

Markus Del Monego

16/20
“Dichtes, fast schwarzes Pupur mit violetten Reflexen. Nase etwas eigenwilling, Frucht vorhanden, aber ebenso etwas künstliches (Plastik). Am Gaumen rund, opulent mit gutem Aroma, allerdings etwas weich”

James Lawther

16/20
- “Rich and creamy wine, very ripe on the nose, deftly oaky, tender, typical of the gravelly and sandy soils, with more precision than all the Corbin wines.”

Guide Dussert-Gerber

- “Très beau 2005, puissant et complexe, très séduisant avec ces notes de framboise et de griottes très mûres, de belle couleur, au nez de petits fruits rouges,de bonne charpente, ample et charnu, dominé par des nuances en bouche de groseille et d’épices, un vin qu’il faut laisser se faire.”

Andreas Larson

“The nose is complex with spicy notes and wild fruit, some mineral notes and a touch of oak and mocha. Nicely rounded palate with finely grained tannins, dense fruit and long, spicy aftertaste, good and tempting, albeit young.”

Sommeliers International

- “Robe: Grenat intense brilliant. Nez: Très aromatique, généreux, épices. Elégant et harmonieux. Bouche: attaque franche, fraicheur, harmonie, vin friand, belle rétro-olfaction. Accords mets et vins: Pigeon farci en croute ; magret de canard aux pêches. Commentaire: Raconte une histoire qui n’est pas finie.”

Vins & terroirs authentiques

16/20
- “Vue: Rubis profond en début d’évolution. Nez: Les puissantes effluves de fruits noirs confiturés s’associent au registre lactique. Ensuite, quelques notes minérales (encre, truffe) complètement ce bouquet agrémenté d’une touche d’épices douces. Bouche: Les dégustateurs sont unanimes pour louer la fraîcheur, la densité et la franchise de ce cru riche en saveurs de baies noires acidulées (myrtille, cassis), enveloppées de tanins soyeux et soutenues par une acidité équilibrante. Digne représentant de son millésime, ce cru présente un fruité intact.”

Spécificités

  • Surface 12 hectares d’un seul tenant
  • Cépages 83% Merlot - 17% cabernet franc
  • Densité 5700 pieds/ha
  • Age moyen 29 ans
  • Production 57000 bouteilles
  • Situation Haute Terrasse de Saint-Emilion formée par l’ancien lit de l’Isle.
  • Terroir 3 types: graves (continuité de la veine de graves de Figeac), sables sur argile (type Petrus), sables anciens
  • Taille Bordelaise (2 astes franches)
  • Alcool 13%