Château La Marzelle 2013

Saint-Émilion Grand Cru Classé

L’année qui rend humble

2013 restera dans les annales comme une année climatique très compliquée. Un printemps froid et pluvieux succède à un hiver identique. Le débourrement accuse un retard de 3 semaines, retard qui ne sera jamais rattrapé au cours du cycle végétatif. La floraison, fin juin, est perturbée par la pluie et a pour conséquence de ne laisser sur les grappes que quelques baies éparses : c’est la coulure et le millerandage dans toute leur splendeur ! Les beaux mois de juillet et d’août redonnent le sourire, sauf aux malheureux qui essuient deux orages de grêle dévastateurs. Septembre et octobre sont chauds et humides et offrent un terrain de jeu très favorable au botrytis ! Il faut se hâter pour rentrer les raisins. Vous l’aurez compris la nature reprend ses droits et impose sa force, nous la subissons. Mais pour autant c’est dans ce genre d’année que sont récompensés ceux qui travaillent le plus : c’est l’année du vigneron et du vinificateur.

Jean-Philippe Fort, oenologue de l’équipe de Michel Rolland, nous a rejoint cette année et nous a bien épaulés dans ce millésime difficile. 2013 est notre plus petite récolte depuis 2003, mais la qualité produite à La Marzelle est déjà remarquée dans les premières dégustations comparatives….

Notes

Michel Bettane

15/20
- “Corps puissant en pleine prise de bois, tanin ferme, allongé, fruit rouge franc, sérieux.”

Jean-Marc Quarin

14.75/20
- “Nez fruité. Bouche tendre, fruitée et un brin tannique. Longueur moyenne. 2016-2023. Note potentiel: 14,75. Note plaisir: 14,4.”

James Suckling

90
- “An attractive red with blackberry and coffee-bean character. Medium to full body with silky tannins.”

Andreas Larsson & Markus Del Monego

88.5

Le Guide Hachette des Vins 2017

VIN TRES REUSSI
- “Trois quarts de merlot pour 25% de cabernets dans ce 2013, dont la robe bordeaux foncé annonce d'emblée un vin de matière. Le nez confirme cette impression: profond, concentré, il allie des senteurs boisées aux nuance de cèdre et de réglisse à des notes florales et fruitées (framboise, agrumes). La bouche prend bien le relais, charnue, ample, persistante, étayée par une trame de tanins élégants. Un vin qui pourra s'apprécier aussi bien jeune que vieux. Garde: 2018-2026. Accords mets et vins: Gigot d'agneau.”

James Suckling - in 2016

90
- “A fine wine with velvety tannins, attractive fruit and a mineral undertone. Medium body, bright acidity and a salty finish. Delicious. Drink now.”

Yves Beck

17.5+/20
- “Kräftiges Bordeauxrot, schöner Glanz. Tiefe, konzentrierte Nase, einiges an Weihnachtsgewürzen, auch mineralische Noten, dazu gekochte Brombeeren, sehr gute Komplexität. Der Gaumen harmlos beginnend, dann zeigt der Wein rasch die Zähne, viel Kraft, einiges an Extraktion, hier wollte man etwas viel aus dem Jahr herausholen. Zwar sehr gute Struktur und schöne Saftigkeit, doch die Komponenten müssen sich erst noch finden. Im Abgang mit einer angenehmen Würze, hat Reserven, sollte noch etwas reifen. 2019-2028.”

Peter Mosser

90+
- “Bordeaux en Primeur 2013 – Bordeaux für den Alltag “Tiefdunkles Rubingranat, schwarzer Kern, violette Reflexe, feines Nougat, zartes schwarzes Waldbeerkonfit, feine tabakige Würze. Saftig, schokoladiger Touch, feste Tannine, die gut integriert sind, gute Würze im Abgang, extraktsüßer Nachhall, hat Entwicklungspotenzial”.”

Weinverstand Extra

- “Auffällige dunkle Farbe. Duftig mit blumigen Nuancen (Veilchen), dezente frischfruchtige (in Untertönen auch etwas hitzige) Kirsche. Ambitionierter Bau am Gaumen: dicht und zupackend, sehr trocken, Alkohol an der Grenze zur Alkoholbitternis. Passable mineralische und phenolische Balance zum weiten Körperrahmen, doch die Säure stützt nur knapp. Zuletzt trocknend, mit guter Aromabegleitung (Bitterschoko), die aber etwas schwach für die Stoffigkeit ist.”

Spécificités

  • Surface 16 hectares d’un seul tenant
  • Cépages 78% Merlot- 13% Cabernet franc- 9% Cabernet sauvignon
  • Densité 5700 pieds/ha à 7100 pieds/ha
  • Age moyen 28 ans
  • Production 20000 bouteilles
  • Situation Haute Terrasse de Saint-Emilion formée par l’ancien lit de l’Isle.
  • Terroir 3 types: graves (continuité de la veine de graves de Figeac),sables sur argile (type Petrus),sables anciens
  • Taille Bordelaise (2 astes franches)
  • Alcool 13%